mercredi 21 juin 2017

[L'étagère futuriste] Illuminae t1 - Amie Kaufman & Jay Kristoff

607 pages (Editions Casterman – collection Jeunesse) - 2.5/5




Ce matin de 2575, lorsque Kady quitte Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi, sa planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi — BeiTech. Obligée de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange...



« L’homme meurt en tous ceux qui se taisent devant la tyrannie. »


En bref... ma lecture s’est révélée décevante. Après en avoir tant entendu parler, j’ai tout d’abord eu du mal à entrer dans l’univers, et le changement de narration n’a pas aidé ma compréhension. Malgré cela, la seconde moitié du livre a été palpitante, avec des rebondissements multiples et étonnants. Au final, j’en retiens une lecture mitigée ; je ne sais pas si je lirai le tome suivant, mais ce ne sera pas dans mes priorités en tout cas.


J’ai lu énormément d’avis sur ce livre. En ce qui me concerne, je n’ai lu que des avis positifs. C’est donc enthousiaste et impatiente que j’ai commencé ce premier tome d’Illuminae... et je me suis heurtée à un mur. En effet, j’ai eu du mal à entrer dans le livre et à m’habituer à la narration peu habituelle. J’ai donc loupé la situation initiale (la première attaque) et le début de l’intrigue (la division des survivants entre les deux vaisseaux). Ainsi, j’ai mis beaucoup de temps à lire la première moitié : rien ne me donnait envie de le continuer.

Quand finalement j’ai réussi à me replonger dedans, j’ai atteint la seconde moitié et là, l’intrigue m’a complètement emportée : les communications entre vaisseaux ont vraiment un intérêt et, maintenant que tout l’univers est installé, tout me paraît plus clair. Cette partie est réellement haletante, avec de l’action et pas uniquement de la préparation de plans, et l’intrigue se concentre sur trois personnages : Kady, Ezra et AIDAN.

Justement, ces personnages ne m’ont pas particulièrement touchée. Concernant Kady et Ezra d’abord, leur relation est assez attachante. Individuellement, j’ai trouvé Kady courageuse et Ezra gentil, mais peu marquants ni profonds. Etant sur deux vaisseaux différents, ils ne peuvent discuter que par chat, par l’intermédiaire d’un réseau sécurisé mais détourné, ou par mail ; c’est donc à chaque fois une sorte de dialogue théâtral. Ce qui m’a le plus manqué est tout ce qui concerne les pensées intimes, les réflexions des personnages. Cela m’a empêché de les comprendre et de m’y attacher.

C’est pour cela que, par contraste, j’ai énormément apprécié le personnage d’AIDAN, l’intelligence artificielle du vaisseau Alexander sur lequel se trouve Ezra. Les pages le concernant sont rédigées à la première personne et, même s’il s’agit d’une machine, c’est lui qui m’a paru le plus humain, avec des pensées et des doutes, une hésitation entre devoir et justice. On comprend ainsi sa façon de réagir dans ses dernières actions.

Ce qui m’amène à la mise en page des différentes parties : celles concernant AIDAN sont sur fond noir, avec une police en majuscules. Quand on regarde la tranche, on s’aperçoit que les pages noires sont concentrées à la fin du livre, ce qui peut paraître curieux (j’ai adoré la révélation qui explique cela !). Concernant le reste du design de ce livre, il est incontestable que c’est un magnifique livre-objet. Tout est travaillé, depuis l’apparence même d’un dossier annoté au changement de mise en page selon le type de document, sans oublier les grossièretés surlignées en noir.

Le problème est la narration : il n’y a aucune transition entre les différents documents, ce qui a gêné ma compréhension (à croire que je ne comprends rien...) ; je ne suis pas habituée aux dialogues théâtraux (bon, de messagerie instantanée pour être précise) dans une intrigue épique. Cela s’arrange vers la fin ou l’essentiel de l’histoire est racontée selon le point de vue d’AIDAN. Mais seulement la fin, cela reste problématique pour moi. En revanche, je n’ai pas vu l’utilité des pages avec le texte en forme de spirales sur fond noir.

En somme, cette lecture décevante a été améliorée par le personnage d’AIDAN et par la beauté graphique du livre qui, malheureusement, n’est pas la meilleure pour faire passer les émotions, chose qui m’est indispensable dans toute lecture. Ah, et quelqu’un qui a lu Illuminae pourrait-il m’expliquer la récurrence de cette phrase : « Arrête de me regarder. » ?!

8 commentaires:

  1. contente que malgré un début difficile ça se soit un peu amélioré aprés. J'aime beaucoup ce genre de format du coup j'étais contente et j'ai passé un très bon moment mais c'est vrai que pour les transitions c'est délicat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre pourquoi ce livre a beaucoup plu, et je suis ravie que ce soit le cas pour toi !

      Supprimer
  2. C'est vraiment dommage qu'il ne t'ai pas plu d'avantage... :/
    Bon, je le laisse tout de même dans ma wishlist rien que pour la beauté du livre et, pour ainsi, fonder mon propre avis ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dois absolument le laisser dans ta wish ! Ce n'est que mon avis, alors que beaucoup d'autres sont beaucoup plus laudatifs !! Tu feras même sûrement partie des personnes pour qui Illuminae est un coup de coeur, qui sait ! Je t'encourage à le lire, même si moi je n'ai pas totalement accroché :)

      Supprimer
    2. Hey ! Je viens de finir le premier tome et j'ai a-do-ré !
      Au fait, dans ton article tu as écrit ça : "Quand on regarde la tranche, on s’aperçoit que les pages noires sont concentrées à la fin du livre, ce qui peut paraître curieux (j’ai adoré la révélation qui explique cela !)"
      Pourtant, je ne comprends pas ce que tu as voulu dire, je n'ai même pas vu qu'il y avait une révélation à ça... :/
      Tu m'expliques sur instagram ? <3

      Supprimer
    3. J'irai regarder ta chronique dès mon retour de vacances (mais j'ai bien compris par tes stories IG à quel point tu avais aimé !).

      Je t'explique sur IG ce que j'ai voulu dire ;)

      Supprimer
  3. Ooooooh noooon dommage
    Il me tente énormément j'espère ne pas être déçu comme toi :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est que mon opinion et, statistiquement parlant, tu as plus de chances de faire partie de ceux qui ont adoré ce livre que de partager mon avis ! Alors, si tu en as l'occasion, n'hésite pas à le lire !!!!

      Supprimer